Quelques situations particulières

* Les bébés adoptés – parents d’accueil :

Le lien d’attachement étant un processus plutôt qu’un évènement signifie qu’il peut être créé même bien après la naissance.

Le massage peut être le moyen de faire connaissance, de s’apprivoiser dans cet échange, d’aider bébé à découvrir son nouvel environnement progressivement.

 

* Jeunes parents ou parents adolescents – parents célibataires :

Les cours collectifs de massage pour bébé peuvent être l’occasion pour ces très jeunes parents et les parents célibataires de se sentir soutenus, compris et respectés en tant que parents.

Masser leur bébé les aidera à croire en leurs compétences parentales, à reconnaître les signes et le langage non verbal de leur bébé et à y répondre adéquatement.

 

* Les bébés dont les mères souffrent de dépression postnatale :

De nombreuses mères souffrent de dépression postnatale à un moment ou à un autre et plusieurs d’entre elles n’en sont pas conscientes. Masser bébé a des effets positifs pour ces mères tant sur le plan personnel que social ainsi que pour leur bébé.

C’est une manière de prendre soin de soi quand on vient d’avoir un bébé.

 

* Les naissances multiples :

Les parents de jumeaux ou de triplés peuvent venir avec leur partenaire ou une personne qui a une relation avec le bébé (grands-parents, amies, marraines…) ou choisir de masser un bébé pendant le cours et l’autre bébé à la maison. L’idéal étant de consacrer un temps égal à chaque bébé.

 

* Les bébés trisomiques 21 :

Ces bébés ont besoin, eux aussi, des petits massages. Ils sont hypotoniques qui se traduit par une faiblesse musculaire.